Vous avez dit concertation ?

Rôle du paysagiste dans le processus de concertation

Réfléchir à l’aménagement et au développement d’un territoire, à la transformation d’un lieu de vie nécessite, d’une manière ou d’une autre, la participation de différents acteurs, qu’ils soient habitants, usagers occasionnels, décideurs financiers ou politiques.
La transformation de l’espace exige que les acteurs actuels et/ou les usagers de demain s’entendent et se sentent consultés pour favoriser l’appropriation et le bon fonctionnement des lieux à l’avenir.

Pour cela, la concertation nous semble être, avant tout, une attitude générale appuyée par la mise en place d’une méthode adaptée à l’objet de la réflexion, au contexte et aux acteurs. Les différents experts responsables d’études où la concertation tient une place importante, ne peuvent assumer leur rôle qu’en s’assurant que les informations apportées soient correctement reçues et surtout qu’elles s’inscrivent dans une discussion basée sur l’échange et l’écoute entre les participants.

Pour cela, nous privilégions une attitude qui consiste à « faire avec » et non « faire à la place de ».

Des ateliers d’échanges peuvent être organisés et animés en partenariat avec la maîtrise d’ouvrage. Ils permettent ainsi de libérer la parole des différents acteurs en les invitant à s’exprimer par petits groupes, avec un support de communication adapté et sur des thèmes choisis, sélectionnés en fonction du temps de discussion disponible.
Ainsi, la démarche de concertation se définit par :
- des temps d’échanges préparés et ajustés au temps imparti, au nombre de participants et organisés de manière à assurer la bonne qualité du débat ;
- une écoute attentive et une disponibilité mettant en place les conditions nécessaires à un échange équilibré et productif ;
- un choix des mots justifiés de la part des professionnels afin de rendre compte précisément des avis et propos des acteurs ;
- le maintien d’un certain rythme des rencontres pour assurer une bonne dynamique dans l’avancée de la réflexion.